Blic

Partition du Kosovo : la proposition d’Ivica Dačić critiquée de toutes parts

| |

Les déclarations d’Ivica Dačić sur l’inévitable partition du Kosovo entre l’Albanie et la Serbie ont suscité de vives réactions, que ce soit à Tirana, à Pristina ou à Belgrade. Toutes les parties mettent en garde contre le risque de déstabilisation de la région en cas de modification des frontières et rappellent qu’une telle décision nécessiterait l’accord de l’UE et des États-Unis.

Par T. Spaić & M. Maleš « Tirana devra s’impliquer dans le règlement final de la question du Kosovo pour des raisons de stabilité de la région. L’Albanie soutient désormais le dialogue entre Belgrade et Pristina, mais il serait bon aussi qu’elle soutienne le dialogue au sujet de la question du statut et des frontières, sujet que Pristina esquive pour le moment. Cependant, le règlement de la question du Kosovo entre Belgrade et Tirana, sans inclure Pristina, est totalement inenvisageable, quelque chose digne de l’expérimentation politique et qui ne serait soutenu ni par Bruxelles ni par Washington », estime la source de Blic au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous