Adevarul

Paris et Bucarest coopèrent pour lutter contre la délinquance

| |

Le gouvernement français a envoyé à Bucarest son ministre de l’Intérieur et le secrétaire d’État chargé de la lutte contre la précarité et la marginalisation. Paris souhaite obtenir des autorités roumaines la garantie que la France ne sera plus « agressée par les mendiants roumains ».

Par N. Militaru, C. Stefan, D. Carbunaru. Hier, le Premier ministre français, Nicolas Sarkozy, déclarait : « Il n’est pas question de réintroduire les visas. Les mesures stipulées dans les documents signés aujourd’hui à Bucarest sont beaucoup plus efficaces que les visas demandés auparavant aux citoyens roumains. La Roumanie est un grand pays, une grande amie de la France. La France a lutté aux côtés de la Roumanie, notamment contre les entraves à la libre circulation. L’image de la Roumanie ne doit pas être salie par le comportement de quelques dizaines de personnes ». Nicolas Sarkozy apprécie l’initiative de la Roumanie qui a décidé d’agir fermement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous