Danas

Où est passée la Voïvodine citoyenne et libérale ?

| |

« Que se passe-t-il avec la Voïvodine ? », demandent tous ceux qui s’attendaient à ce que la Voïvodine citoyenne empêche la Serbie conservatrice de tourner à droite et de revenir en arrière. Les résultats électoraux, avec la forte poussée des Radicaux au nord du Danube et de la Save, suscitent l’étonnement.

Par Mihal Ramac Il n’y a aucune raison de s’étonner, et encore moins d’être fâché. Seuls les perdants sont fâchés et ils ont de bonnes raisons pour l’être. Les perdants sont ceux qui investissent bêtement, ceux qui ne donnent jamais rien aux autres et qui n’ont pas de chance. Ce n’est pas la première fois que les Radicaux obtiennent un tiers des voix en Voïvodine. La seule véritable surprise est le succès du G17+, que les gens ont seulement vu à la télévision, ou tout paraît plus beau qu’en réalité. Novi Sad était étonné quand Miroljub Labus avait emmené les trompettes de Guca et commencé ses meetings électoraux par l’ancien hymne serbe « Boze pravde ». Cela (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous