Evenimentul Zilei

Otan : le Sommet de Bucarest s’ouvre sur fond de dissensions

| |

Une soixantaine de chefs d’État et de gouvernement, des milliers de journalistes, une capitale ultra sécurisée... Le plus grand sommet de l’histoire de l’Otan s’ouvre mercredi 2 avril à Bucarest. Pendant trois jours, les dossiers brûlants vont se succéder dans l’enceinte du gigantesque Parlement roumain, érigé par l’ancien dictateur Nicolae Ceausescu. Source de profondes divisions entre les États membres, la question de l’élargissement s’annonce des plus délicates...

Par Dan Stancu et Alexandra Dordea Le Sommet de Bucarest sera, en partie, éclipsé par les discussions entre la Russie et les États-Unis. Les deux pays parleront stratégie courante et sécurité énergétique et reviendront sur la question du bouclier anti-missiles qui figure à l’agenda de la réunion de Soci, programmée après le sommet, le 6 avril, mais toujours en Roumanie. Pour George Bush et Vladimir Poutine, qui quitteront tous deux leurs fonctions dans les mois qui viennent, ce sommet de l’Otan sera vraisemblablement leur dernière apparition majeure sur la scène internationale. Suite aux pressions de la Maison blanche et d’autres États (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous