Bulgarie : « bons entrepreneurs » contre « oligarques », une fausse distinction

| |

« Oligarque » : voici une épithète infamante bien pratique pour disqualifier des adversaires politiques. Pour le gouvernement bulgare, il y aurait de « bons entrepreneurs », libéraux et pro-occidentaux, et des « oligarques corrompus de l’ère postcommuniste », qui devraient toute leur fortune au soutien de l’Etat.... Une distinction illusoire comme le prouve la carrière de Kiril Domuščijev, puissant chef du patronat bulgare et proche soutien du Premier ministre Borisov.

Par Madlen Nikolova L’actuel gouvernement de coalition dirigé par le GERB (Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie, droite) est arrivé au pouvoir après deux années turbulentes de troubles politiques et de manifestations massives. La situation semble désormais plus calme, du moins en surface, et la coalition essaie de regagner la confiance de la population. Elle essaie donc de légitimer les mesures d’austérité en ayant recours au racisme : tout citoyen ayant besoin de l’aide sociale serait un Rrom, autant dire un parasite. La violence ethnique n’est pas sanctionnée mais au contraire, elle est devenue un outil indispensable (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous