Gradjanski List

Objection de conscience en Serbie : service militaire ou esclavage civil ?

| |

L’objection de conscience n’est reconnue que depuis trois ans en Serbie, mais elle rencontre un grand succès : en 2005 et 2006, elle a attiré autant d’appelés que le service militaire armé. Pourtant, les conditions dans lesquelles sont traités les objecteurs posent de sérieux problèmes : pour beaucoup d’entreprises, les objecteurs représentent un main d’oeuvre formée et exploitable à merci... Avec un coût dérisoire : les objecteurs touchent... quatre euros par mois ! Reportage en Voïvodine.

« Le ministère de la Défense tente de choisir les établissements et les organisations dans lesquelles le service militaire en civil permettra une bonne expression de l’objection de conscience. La période de service doit permettre au soldat de faire en même temps un travail humanitaire et socialement utile. Le directeur de l’établissement attribue les postes de travail et ces jeunes hommes sont le plus souvent engagés comme assistants administratifs, responsables du courrier, assistants informatiques, etc. Ils peuvent exercer des travaux physiques mais aussi de nettoyage, nous a expliqué le ministère de la Défense. Le ministère souligne que le le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous