Le Courrier de la Serbie

Novi Pazar : la résistance civique à Sulejman Ugljanin s’organise

| |

Naguère prospère grâce à une dynamique industrie textile, le Sandjak de Novi Pazar sombre aujourd’hui dans une crise économique et politique sans fond. Les postes administratifs sont réquisitionnés par le tout puissant maire de la ville, Sulejman Ugljanin et les hommes de son Parti de l’action démocratique (SDA). Les médias locaux sont muselés et la corruption rampante. Une situation que dénonce aujourd’hui une coalition de partis politiques et d’ONG de la région.

Par Sladjana Novosel Au début des années 1990, Novi Pazar était à la une de la presse et des chaînes télévisées serbes en raison de sa prospérité économique, au sein d’un pays plongé dans les conflits ethniques. Grâce à son esprit commerçant, la ville devint célèbre en raison du dynamisme de son industrie textile et de son industrie de la chaussure. Aujourd’hui, on se met à montrer du doigt la ville de Novi Pazar et la région du Sandjak comme une partie de la Serbie où règne l’insécurité et la peur . Tout a commencé avec l’apparition de Sulejman Ugljanin, dentiste inconnu qui s’est imposé comme le leader incontestable des Bosniaques musulmans du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous