Osservatorio sui Balcani

Nouveau gouvernement en Slovénie : les anciens communistes à la recherche d’une « troisième voie »

| |

Borut Pahor, le chef des Sociaux-démocrates slovènes, a officiellement pris ses fonctions de Premier ministre le 7 novembre. Homme de dialogue, l’élégant Borut Pahor se réfère à Tony Blair et rêve d’une « troisième voie » à la slovène. Dans l’immédiat, il devra trouver un équilibre entre les quatre partis de la majorité qui le soutiennent, notamment l’exigeant parti des retraités (DeSUS). C’est la première fois que les anciens communistes accèdent au pouvoir en Slovénie depuis l’indépendance.

Par Stefano Lusa Depuis le vendredi 7 novembre, la Slovénie a un nouveau Premier ministre, mais toujours pas de nouveau gouvernement. Le Parlement a confié la charge de former un nouvel exécutif au dirigeant social-démocrate Borut Pahor. Il a 15 jours pour présenter son équipe à la Chambre. Mais, pour la voir à l’œuvre, il faudra encore probablement compter une vingtaine de jours. La nouvelle majorité se compose du parti des Sociaux-démocrates (SD), du parti Zares, du Parti de la démocratie libérale (LDS), et du Parti démocratique des retraités slovènes (DeSUS). Ainsi, pendant les quatre prochaines années, comme la tendance (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous