BIRN

Nouveau gouvernement en Macédoine : les Albanais du BDI jouent la carte de l’obstruction

| |

Le BDI, principal parti albanais de Macédoine, commence à se faire une raison : ses manifestation et son boycotts du Parlement ne le feront pas entrer dans la coalition. Mais le parti ne désespère pas de bloquer le pouvoir autant qu’il le pourra, tant au Parlement qu’au niveau local.

Par Frosina Cvetkovska Le plus grand parti albanais de Macédoine, le BDI [1], a adouci sa campagne d’obstruction contre le nouveau gouvernement de centre-droite. Ce retour à la modération intervient après plusieurs semaines de manifestations et de boycotts dépourvus d’impact majeur. Dans un geste de bonne volonté, les députés du BDI ont assisté la semaine dernière à une session parlementaire formelle visant à célébrer le quinzième anniversaire du référendum d’indépendance de la Macédoine. Ils sont ainsi revenus sur une décision antérieure de boycotter le Parlement. Lors de cette session, le président du BDI, Ali Ahmeti, a expliqué que sa présence ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous