Le Courrier du Kosovo

Nouveau gouvernement du Kosovo : Ramush Haradinaj en position d’arbitre

| |

Deux mois après les élections du 12 décembre, le Kosovo n’a toujours pas de gouvernement. Hashim Thaçi aurait obtenu l’accord de l’Alliance pour un nouveau Kosovo (AKR) de l’homme d’affaires Behxhet Pacolli et Le PDK peut aussi compter sur le soutien de la plupart des députés des minorités, mais la formation d’une éventuelle majorité dépend toujours de l’éventuel accord de l’Alliance pour l’avenir du Kosovo (AAK).

Par Belgzim Kamberi Le Parti démocratique du Kosovo (PDK) du Premier ministre sortant espère parvenir à former une nouvelle coalition gouvernementale. Au final, après les nouveaux scrutins organisés à cause des fraudes massives du 12 décembre, le PDK a obtenu 34 sièges sur les 120 que compte le Parlement du Kosovo. Il doit donc trouver des partenaires de coalition. Retrouvez notre dossier : Kosovo : Hashim Thaçi parviendra-t-il à former un gouvernement ? Pour le moment, seuls l’AKR (8 députés) de Behxhet Pacolli, homme d’affaires controversé kosovaro-suisse, aurait répondu positivement aux offres du PDK, ainsi que la plupart des élus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous