B 92

Nord du Kosovo : un accord provisoire pour sortir de la crise

| |

Un accord a été conclu vendredi soir avec la Kfor pour débloquer la crise : les postes frontières du nord du Kosovo, gardés par la Kfor, seront ouverts à la circulation des véhicules individuels mais pas des camions. Seule l’aide humanitaire pourra pénétrer au Kosovo. Pristina se félicite de cet accord, qui restera en vigueur jusqu’au 15 septembre. Les Serbes décideront mardi s’ils lèvent leurs barricades.

« L’accord que nous avons conclu vendredi soir est soutenu est approuvé par le gouvernement serbe et le Président Boris Tadić. Nous pouvons défendre nos intérêts légitimes par des moyens pacifiques », a déclaré Goran Bogdanović, le ministre en charge du Kosovo et Metohija. Retrouvez notre dossier : Le Nord du Kosovo : une zone toujours sous haute tension Il a demandé aux Serbes massés devant les barricades dans le village de Rudare de soutenir l’accord passé avec le général Bühler, le commandant de la KFOR et de lever les blocages. « L’accord n’est pas parfait, les négociations ont eu lieu dans un contexte difficile, mais notre réaction a empêché le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous