Dnevnik

Nom de la Macédoine : Skopje refuse de céder aux pressions d’Athènes

| |

Alors que l’agenda européen se resserre, le cadre des négociations sur la question du nom n’est pas encore fixé. Les représentants européens espèrent un règlement dans les six mois à venir, et Athènes utilise cet ultimatum pour faire pression sur Skopje, qui refuse de céder du terrain. Les représentants grecs et macédoniens restent intransigeants sur une question identitaire perçue comme cruciale.

Par Zana P. Bozinovska Athènes durcit le ton sur la question du nom et insiste sur la notion d’identité. « L’identité macédonienne fait partie de l’identité de chaque Grec. Nous naissons et nous mourons avec cette identité », a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères de la Grèce, Dimitris Drutzas, en répondant aux questions du député d’extrême droite Georgios Karatzaferis sur la politique étrangère de la Grèce. Dimitris Drutzas ajoute que son parti a des positions claires devant le peuple grec et n’a pas peur de prendre ses responsabilités. « Il faut défendre notre ligne nationale sur la question du nom, erga omnes, car c’est notre force (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous