Danas

« Ni Belgrade ni Podgorica ne veulent du développement du Sandjak »

| |

Rencontre avec Esad Dzudzevic, président du Parti démocratique boshniaque et député au Parlement fédéral yougoslave. Esad Dzudzevic a démissionné en décembre 2002 de la commission sur la charte constitutionnelle de la future Union de Serbie et du Monténégro.

Propos recueillis par Sladjana Novosel Danas (D) : Que pensez-vous de la Charte constitutionnelle Esad Dzudzevic (ED) : Il est maintenant clair que les Boshniaques ne sont pas satisfaits de la Charte constitutionnelle, car elle ne tient pas compte des intérêts régionaux qui sont parfaitement légitimes. Le texte de la Charte constitutionnelle qui va être adopté ces jours par les parlements des deux républiques sera accepté par les Boshniaques à condition que ce texte les reconnaît et répond à leurs légitimes revendications. D : Le Parti démocratique du Sandjak (SDP) vous a accusé de défendre des positions irréalistes au sein de la commission, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous