Danas

Musulmans du Sandžak : nous demandons à être reconnus comme des citoyens de cet État

| |

À l’occasion de la fin du ramadan, le mufti du Sandžak, Muamer Zurkolic, s’exprime sur la situation dans la région, les relations entre les communautés nationales, et les rapports de la Communauté islamique avec Belgrade.

Propos recueillis par Jelena Tasic « Durant le mois de Ramadan, nous nous sommes abstenus de nourriture, de boisson et d’autres plaisirs charnels pour respecter nos règles d’humilité envers Dieu et envers nous-mêmes, et pour développer nos vertus. Cette discipline sévère nous a permis de contrôler nos passions humaines et de laisser plus d’espace à la solidarité, à l’entraide et à la sensibilisation aux besoins de l’autre. Je souhaite à tous les fidèles qui ont respecté le jeûne de Ramadan de reprendre leur vie normale, inspirés par la lumière qu’ils ont pu recevoir durant ce mois, et de passer ces jours de fête en bonne santé, dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous