Municipales au Kosovo : lourde défaite pour Vetëvendosje

| |

C’est une véritable débâcle pour Vetëvendosje, le mouvement du Premier ministre Albin Kurti, qui perd Pristina et Prizren à peine neuf mois après son triomphe lors des dernières législatives. Les différents partis d’oppositions conservent leurs bastions.

Par Belgzim Kamberi « Je m’engage à être le maire de tous les citoyens de Pristina », a lancé dimanche soir Përparim Rama, le nouveau édile de la capitale du Kosovo, membre de la Ligue démocratique du Kosovo (LDK). Tout juste rentré de Londres, cet architecte connu a réussi à renverser au second tour le grand favori du scrutin, Arben Vitia, candidat de Vetëvendosje et ancien ministre de la Santé, avec 51,07% contre 48,93%, malgré un ballotage défavorable après le premier tour. Vetëvendosje perd aussi la ville de Prizren, que le mouvement d’Albin Kurti dirigeait depuis 2017, au profit du Parti démocratique du Kosovo (PDK). Ces élections se soldent (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous