Novosti

« Mourir coûte moins cher en Serbie »

| |

Après avoir suivi les pêcheurs du Danube à la recherche des œufs d’esturgeon dans Caviar Connection, le jeune réalisateur serbe Dragan Nikolić s’est intéressé dans son dernier documentaire à une entreprise de pompes funèbres un peu particulière : Drnda International se charge de rapatrier les corps des Serbes de la diaspora pour qu’ils soient enterrés au pays... Interview.

Propos recueillis par Nenad Jovanović Novosti (N.) : Comment vous est venue l’idée de réaliser Pogrebnik ? Dragan Nikolić (D. N.) : Tout à commencé lors de ma rencontre avec Radiša-Drnda Mihajlović,propriétaire d’une entreprise funéraire spécialisée dans le transport des défunts. Il se charge de ramener les dépouilles des immigrants non seulement de Serbie mais des Balkans, y compris la Turquie. Ses annonces apparaissent sur les chaines satellites à l’étranger, les gens le connaissent et il fait bien son travail. Lui aussi a travaillé à l’étranger, et après son retour en Serbie il a créé cette affaire pour faire revenir au pays les immigrants (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous