Le Courrier des Balkans

Mostar Sevdah Reunion, le retour aux sources du « fado des Balkans »

|

Dans l’imaginaire collectif, la Bosnie-Herzégovine est encore aujourd’hui associée à la guerre qui ravagea les Balkans au début des années 1990. Cette tragédie a occulté son riche patrimoine culturel et notamment une musique traditionnelle originaire du centre du pays, le Sevdah. À découvrir à Bruxelles au festival Balkan Trafik 2008.

Par Simon Rico Ce style, connu aussi sous le nom de Sevdalinka, est d’origine ottomane. Il a ensuite évolué, s’enrichissant d’éléments appartenant aux autres populations vivant sur place, orthodoxes et juives notamment. « Sevdah » vient du mot turc « sevmek » qui signifie « aimer », lui même issu de l’Arabe « sawdah » qui désignait la « bile noire ». En effet, les médecins grecs puis arabes pensaient que cette humeur influençait les émotions et qu’elle était à l’origine de la mélancolie. Comme l’amour provoque parfois un tel sentiment, le mot a ce sens double. De fait, le Sevdah est une musique d’amour, traditionnellement chantée par des femmes qui contaient (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous