Radio Slobodna Evropa

Monténégro : une réforme des services de sécurité taillée sur mesure pour Milo Đukanović

| |

L’Otan demande au Monténégro de réformer ses services de sécurité en créant un Conseil national de la sécurité qui serait placé sous l’autorité du Premier ministre. Un bon prétexte pour donner la haute main à Milo Đukanović sur ces services. Le maître du Monténégro est-il pourtant vraiment le plus à même de lutter efficacement contre la corruption et le crime organisé ?

Par Srđan Janković Alors que chez nos voisins, en Serbie ou en Croatie, c’est le chef de l’Etat qui dirige le Conseil de sécurité nationale, le Monténégro envisage d’en confier la direction au Premier ministre, c’est-à-dire à Milo Đukanović. C’est donc lui qui aura également la charge de nommer le secrétaire du Conseil chargé de diriger le Bureau pour la coordination opérationnelle des services de sécurité, ainsi que les services responsables de la lutte contre la corruption et le crime organisé. Le Bureau sera composé des directeurs de l’Agence de la sécurité nationale, de la police, de l’Agence pour la répression du blanchiment d’argent, ainsi que des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous