Vijesti

Monténégro : une opposition constructive, pour changer le régime

| |

Le Monténégro va enfin avoir sa Constitution. Le Mouvement pour les changements (PzP) a choisi de poursuivre les négociations avec les partis de la majorité. Une décision « risquée mais courageuse » selon Nebojsa Medojevic, le chef du PzP, qui refuse de devenir un « opposant professionnel », à l’image des politiciens pro-serbes du Monténégro, et réaffirme son objectif de mettre à bas le régime du DPS de Milo Djukanovic. Entretien.

Propos recueillis par Nedeljko Rudovic Nebojsa Medojevic, le président du Mouvement pour les changements (PzP), estime que la décision de son parti de poursuivre les négociations sur la nouvelle Constitution était « risquée mais courageuse », que le Parti démocratique des socialistes (DPS) a fait de grandes concessions, et que nous saurons bientôt quel est le parti « le plus dans l’opposition » au Monténégro. Nebojsa Medojevic estime que c’était la bonne recette contre le régime, car un éventuel vote du PZP pour la Constitution est la seule démarche politique possible permettant à son parti de se rapprocher des électeurs du DPS. « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous