Danas

Monténégro : tension, intimidation et coalition avant les présidentielles

| |

Le dépôt des candidatures pour la prochaine élection présidentielle au Monténégro, le 6 avril, a expiré le 17 mars. Quatre candidats vont s’affronter pour le poste de Président. La campagne préélectorale bat son plein mais l’opposition accuse l’Union démocratique des socialistes et son actuel président Filip Vujanović d’agissements illégaux, faisant monter la tension à 20 jours du premier tour du scrutin.

Par Veseljko Koprivica Quatre candidats en lice Le président du SNP et candidat à la présidence, Srdjan Milić, s’est entretenu avec l’ambassadeur de Serbie au Monténégro, Zoran Lutovac. Milić a souligné la nécessité de développer les rapports entre le Monténégro et la Serbie, en établissant de nouvelles collaborations et en insistant sur l’importance de régler les problèmes concernant l’assurance santé et la nationalité. Selon Milić, il est indispensable de résoudre le statut social des ouvriers qui ont perdu leur emploi après la privatisation des entreprises serbes dont les bureaux de représentation étaient implantés au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous