Entre Monténégro et Serbie, guerre des nerfs et renvoi des ambassadeurs

| |

Podgorica et Belgrade ont joué à la guerre des nerfs tout le week-end. Le très provocateur ambassadeur serbe a été déclaré persona non grata au Monténégro, la Serbie a rétorqué par une mesure de réciprocité, avant de l’annuler. Le nouveau gouvernement monténégrin est attendu cette semaine.

Par Jasna Tatar-Anđelić (Avec Radio Slobodna Evropa et Vijesti) - Samedi en fin d’après-midi, le ministère monténégrin des Affaires étrangères annonçait que l’ambassadeur de Serbie, Vladimir Božović, était déclaré persona non grata et devait quitter le pays. Le ministère monténégrin justifie sa décision par « une ingérence continue dans les affaires intérieures du Monténégro, un comportement et des déclarations incompatibles avec les normes acceptables habituelles de la fonction diplomatique ». En rappelant avoir déjà adressé plusieurs avertissements, verbaux et écrits, à l’ambassadeur sur le caractère inacceptable d’un tel comportement. La goutte (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous