Monténégro : les règlements de compte se multiplient, l’inquiétude monte

| |

Sept morts en deux mois... L’année 2020 est déjà particulièrement sanglante au Monténégro, où la guerre des gangs fait rage depuis plusieurs années pour le contrôle du trafic de drogues. L’inquiétude commence à saisir les habitants.

Traduit et adapté par Nikola Radić (Article original) Depuis le début de l’année, sept personnes sont mortes au Monténégro dans ce qui ressemble beaucoup à des règlements de compte mafieux. Deux citoyens monténégrins ont aussi été assassinés à Athènes et un à Belgrade. Dernier événement en date, l’explosion d’une voiture piégée dans la capitale Podgorica, dans la soirée du 4 mars. Đorđije Božović a été tué dans l’explosion et Aleksandar Keković, visé par l’attentat, se trouve dans un état grave. Une passante a aussi été blessée. Cette série a commencé le 20 janvier avec l’assassinat d’Igor Dedović et de Stevan Stamatović, deux chefs présumés d’un des clans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous