Jutarnji list

Monténégro : pourquoi la Croatie devrait-elle reconnaître son indépendance ?

| |

Zagreb n’a aucune raison à jouer le gentil voisin en se dépêchant d’être le premier pays à reconnaître le Monténégro. La décomposition finale et formelle de la Serbie-et-Monténégro n’est certainement pas la priorité de la Croatie. Le pays semble davantage s’intéresser aux questions de succession, des personnes disparues pendant la guerre, et des dégâts de guerre, questions qui concernent aussi Belgrade et Podgorica. Pourtant, le président croate Stjepan Mesic s’est empressé de saluer l’indépendance du pays...

par Nino Djula Dans l’avenir, Zagreb va coopérer avec le Monténégro, notamment dans le domaine du tourisme. La Croatie prendra probablement le rôle du mentor dans le processus de rapprochement vers les intégrations européennes. Ces derniers jours, le président croate Stjepan Mesic s’est dépêché d’être le premier à féliciter ses amis monténégrins pour, comme il tenait à le préciser : « l’avènement de leur Etat ». Le fait que, le lundi 22 mai, à 10h, les Monténégrins n’avaient pas encore vraiement leur Etat, ajouté au fait qu’ils n’allaient pas être en mesure de le créer dans l’immédiat car l’Europe les invite à une séparation prudente avec Belgrade, n’a pas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous