Monitor

Monténégro : polémiques autour de la « langue maternelle »

| |

Le vain débat sur le nom à donner à la langue parlée au Monténégro a pris ces dernières semaines une toute nouvelle dimension, avec la grève de la faim entamée par des étudiants qui tiennent à ce que soit conservée l’appellation de langue serbe... Les défenseurs de la « langue monténégrine » battent en retraite.

Par Predrag Nikolic Le ministre de l’Éducation Backovic venait à peine de signer la proposition voulant que la langue serbe figure désormais comme matière d’enseignement sous le nom de « langue maternelle et littérature » que, sous la menace des étudiants résolus à faire la grève de la faim, il propose d’ajouter entre parenthèses la mention « langue serbe ou autre ». Le Conseil de l’éducation évite de trancher, tandis que les étudiants exigent que ce soit eux dorénavant qui décident de l’appellation de la langue... Le débat s’est jusqu’à présent déroulé en ces termes : « tous les peuples des territoires de l’ex-Yougoslavie ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous