Osservatorio sui Balcani

Monténégro : Ognjen Spahić, universel raconteur d’histoires

| |

Un jeune écrivain monténégrin accumule les succès mondiaux pour son étrange premier roman, qui se déroule en Roumanie, dans la dernière léproserie d’Europe... Ognjen Spahić croit en la vertu universelle de la littérature, au bonheur de raconter des histoires, et ne s’accommode pas des divisions culturelles des Balkans. Entretien.

Ognjen Spahić est né en 1977 à Podgorica, au Monténégro, où il vit et où écrit pour notre partenaire, le quotidien indépendant Vijesti. Après des études d’ingénierie civile et de philosophie, il se consacre à la littérature. Il est l’auteur de deux recueils de récits et du roman Les enfants de Hansen, qui lui a valu, en 2005, le prestigieux prix Meša Selimović et, en 2011, le prix Ovide, décerné en Roumanie à un jeune auteur. Le titre du roman vient du nom du chercheur norvégien Hansen, qui a isolé en 1873 le virus de la lèpre. L’histoire se déroule dans la dernière léproserie d’Europe, située en Roumanie, près du delta du Danube, aux abords d’une fabrique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous