Monitor

Monténégro : Les secrets du triangle de Budva

| |

Monitor publie ici, en exclusivité, les clauses du Contrat contesté de gestion des hôtels de la société Budvanska Riviera, signé avec la chaîne hôtelière française Accor. L’énumération de chaque point, pour ou contre ce contrat, pourrait durer indéfiniment. Cependant, les juristes considèrent qu’il n’est pas nécessaire de procéder de cette manière car le contrat signé n’est pas valable juridiquement.

par Marijana Kadic et Zoran Radulovic Bien que le Contrat de gestion signé avec l’entreprise française Accor n’ait pas encore pris effet, il provoque toujours contestations et incertitudes. "Le Contrat contient au moins trois principaux défauts et lacunes, que nous avons immédiatement remarqués et signalés", explique Svetozar Marovic, président du Conseil d’administration de Budvanska riviera [mais aussi président de l’Assemblée du Monténégro, NDLT]. Il précise : "La gestion à elle seule coûterait un million de deutschemarks (DM) par an à Budvanska riviera ; la société ne peut rembourser un crédit de 28 millions de DM puisqu’on lui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous