Monitor

Monténégro : les policiers sont de nouveau pris pour cible

| |

Les responsables publics et les policiers monténégrins se sont entourés de
silence. Cela signifie-t-il que les représentants de la police et du système
judiciaire n’ont pas une idée suffisamment claire sur les motifs du meurtre
de Darko Raspopovic, fonctionnaire de la Sûreté Nationale du Monténégro, ou
sont-ils, tout au moins certains d’entre eux, paralysés par la peur pour
leur propre vie et leur carrière ?

Par Zoran Radulovic Tout évoquait la fin habituelle d’un week-end prolongé des fêtes de Noël. Dans la foule de l’après-midi, en plein centre de Podgorica, parmi des centaines de personnes qui passaient les dernières heures de leurs congés de fin d’année à se promener, faire des achats ou regarder les vitrines, un jeune homme revêtu d’une veste en cuir noir et portant une casquette de base-ball, n’attirait en rien l’attention sur lui. Les mains dans les poches de sa veste, le col « négligemment » relevé et sa casquette qui le dissimulait des regards fortuitement curieux, il marchait comme quelqu’un qui connaissait sa destination, sans hâte, certain (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous