Bilten

Monténégro : les grandes oreilles de Podgorica s’intéressent aux ONG

| |

Le Tribunal de Grande Instance de Podgorica a donné gain de cause au Réseau d’affirmation du secteur non-gouvernemental (MANS) dans l’affaire de la plainte pour écoutes illégales contre le procureur monténégrin et la police, a annoncé le 2 avril cette ONG.

Le procureur et la police ont illégalement mis sur écoute des membres du MANS, avant d’espionner secrètement leurs communications sur internet, et ce même si aucun d’entre eux ne faisait l’objet de la moindre enquête officielle. Ces mesures de surveillance ont commencé à être adoptées au cours de l’année 2010, mais l’affaire n’a finalement connu son dernier rebondissement que début avril. Les membres de MANS ont finalement obtenu gain de cause, reconnaissance juridique accompagnée de 500 euros de dédommagement pour les dommages immatériels subis. L’organisation MANS s’occupe de surveiller le déroulement des élections ainsi que les affaires de corruption, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous