Vijesti

Monténégro : le scandale du « Cambodge » de la prison de Spuž

| |

La prison de Spuž, au Monténégro, dispose d’un quartier très spécial, surnommé le « Cambodge ». Les détenus y sont entassés à 20 ou 30 par cellule, la nourriture est rationnée, une pièce est réservée à la « rééducation des rebelles ». Ce sont avant tout des Rroms, des Albanais ou des migrants clandestins qui se retrouvent au « Cambodge ». Un scandale soigneusement caché, notamment lors des visites de délégations étrangères. L’enquête de Vijesti.

Par T. Pavićević Tous nos interlocuteurs reconnaissent que prévaut une situation extrêmement difficile au Centre de détention de Spuž. Une prison n’est certes pas un hôtel quatre étoiles, mais rien ne justifie que les détenus doivent passer leurs journées dans des cellules ou le nombre de personnes dépasse le nombre de lits, remplies de cafards et d’autres insectes dangereux pour la santé. Nous avons pu nous entretenir avec des détenus récemment transférés de l’aile réservée à la détention provisoire à l’aile connue sous le nom de « Cambodge ». Ils n’ont fait que confirmer les indications du Rapport du Comité européen pour la prévention de la torture, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous