Le Monténégro et le narcissisme des petites différences

| |

Ce vendredi, les « patriotes » manifestaient à Podgorica et de nombreuses villes contre le gouvernement, à l’appel du DPS et du mouvement des Komiti. En cause : un nouveau projet de loi sur la citoyenneté. Le Monténégro est-il au bord de la guerre civile ? Le point de vue de Brano Mandić, journaliste et écrivain.

Traduit par Jasna Tatar Anđelić (article original) Monitor (M.) : Vous êtes très critique sur le traitement de l’épidémie par les médias, et vous avez souligné que nous manquions de vraies histoires humaines qui puissent donner du sens aux statistiques, qui permettent aux gens de reconnaître leur devoir civique tout en réveillant leurs sentiments. Quels sont donc les sujets qui manquent ? Brano Mandić (B.M.) : On n’entend jamais parler les chômeurs, sauf quand il s’agit du versement de leurs allocations. Leurs histoires et leurs peines couvent pourtant sous la surface. Les médias ne s’intéressent pas non plus aux enfants, ni à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous