Monténégro : « l’affaire Srebrenica » secoue la coalition gouvernementale

| |

Le ministre de la Justice Vladimir Leposavić demandait la « preuve » qu’un génocide a bien eu lieu à Srebrenica, suscitant la colère de l’opposition, mais aussi celle du mouvement URA du vice-Premier ministre Abazović. Après plusieurs jours de polémique, le Premier ministre Zdravko Krivokapić a enfin demandé la démission de Leposavić.

Par la rédaction Mise à jour 6 avril : Le Front démocratique (DF), et d’autres formations comme le SNP, ont fait savoir qu’il se désolidarisait du Premier ministre Krivokapić et soutiendrait le ministre de la Justice Vladimir Leposavić. Ces formations soutiennent le gouvernement technique de Zdravko Krivokapić, qui pourrait donc se retrouver en difficulté. Quelques rassemblements de soutien à Vladimir Leposavić ont eu lieu lundi, notamment à Podgorica, près du siège du gouvernement du Monténégro. 5 avril : Le Premier ministre Zdravko Krivokapić demande la démission du ministre Vladimir Leposavić après ses propos négationnistes sur le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous