Vijesti

Monténégro : la liberté de la presse en danger

| |

Les journalistes monténégrins étaient dans la rue samedi 10 mars, après la nouvelle agression d’une journaliste de Vijesti. Ils ont adopté une pétition qui appelle le pouvoir à respecter la liberté de la presse et réclame l’intervention ferme de Bruxelles. Ces derniers mois, les violences se sont multipliées contre les médias indépendants.

Par Zoran Bojović Cette pétition a été signée par plus de 200 journalistes, étudiants, universitaires, représentants du secteur civil et citoyens. Elle sera adressée au président de la Commission européenne, José Manuel Baroso, et au Commissaire à l’élargissement, Stefan Fühle. Elle indique que les journalistes vivent et travaillent depuis des années dans un environnement où personne n’assume la responsabilité pour les agressions et où ils représentent des cibles faciles. « Le gouvernement et les institutions compétentes n’ont pas essayé de réaliser des enquêtes approfondies et ils ont même tout fait pour rendre ces enquêtes vaines et éviter (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous