BIRN

Monténégro : l’opposition se déchire avant la présidentielle du 6 avril

| |

L’incapacité des partis d’opposition monténégrins, toujours indisciplinés et capricieux, à s’entendre sur une candidature commune pour l’élection présidentielle du 6 avril devrait garantir une réélection facile à Filip Vujanović, actuel Président et bien faible du candidat du Parti démocratique des socialistes (DPS). Milo Djukanović reste en réserve de la République, mais pourrait redevenir... Premier ministre !

Par Dragoljub Dusko Vuković Lorsque les Monténégrins se rendront aux urnes le 6 avril 2008 pour élire leur nouveau Président, il n’y aura pas de bataille décisive entre un candidat fort défendant le bilan de la coalition actuellement au pouvoir et un prétendant crédible à la Présidence issu d’une opposition unie. On risque plutôt de voir les principaux chefs des partis d’opposition se déchirer entre eux pour accéder au second tour, avant d’affronter le faible candidat du Parti démocratique des socialistes (DPS) au pouvoir. Si les militants de base du DPS avaient eu gain de cause, c’est le leader indiscutable du parti, Milo Djukanović qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous