Monitor

Monténégro : L’armée à la faculté

| |

Le changement brusque des rapports harmonieux entre pouvoir civil et militaire
est souvent lié au remplacement de cadres dans le commandement de la garnison
de Niksic. Même si le pouvoir local lui tend la main l’armée ne parait pas
très
intéressée.

L’atmosphère relativement calme qui régnait à Niksic depuis le début des frappes de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) contre la République fédérale de Yougoslavie (RFY) a été troublée, ces derniers jours, par deux incidents provoqués par les réservistes de l’Armée yougoslave (VJ) et les policiers militaires. Deux réservistes de la VJ ont battu Alma Muslija (29 ans) dans la pâtisserie de sa mère, et les policiers militaires ont arrêté Tomo Papic, assistant à la Faculté de philosophie de Niksic sur son lieu de travail. Deux réservistes de la VJ sont entrés dans la pâtisserie Mladost, au centre-ville et ont commencé à maltraiter la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous