Communautés religieuses au Monténégro : l’État serre la vis

| |

Alors que de nouveaux incidents ont opposé à Kotor le métropolite de l’Eglise orthodoxe monténégrine à des fidèles de l’Eglise orthodoxe serbe, le Monténégro prévoit d’interdire aux organisations religieuses d’exercer toute activité politique, et de les obliger à payer des impôts si elles tirent profit de leurs activités commerciales.

Le Monténégro vient d’achever un nouveau projet de loi sur la liberté des religions. Toutes les communautés religieuses enregistrées devront désormais gérer leurs activités dans le cadre du régime juridique du pays et payer les impôts. Selon ce projet de loi, « tous les édifices et terrains religieux utilisés par les communautés religieuses sur le territoire du Monténégro, et pour lesquels il est constaté qu’ils ont été construits ou acquis par les revenus publics de l’État, ou qu’ils ont appartenus à l’État jusqu’au 1er décembre 1918 en tant que patrimoine culturel du Monténégro » deviendront propriété de l’État. Les communautés religieuses auront cependant le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous