Monitor

Monténégro : Entretien avec le prince Nicolas Petrovic Njegos

| |

« Le Monténégro est dans une situation délicate. L’édifice qu’i
l a bâti avec la
Serbie est à moitié démoli, mais il n’est pas encore abandonné. Et
pour ceux
qui vivent dans un tel édifice cela représente un danger car une
construction
partiellement démolie peut s’écrouler à tout moment et anéantir
nos vies. »

Propos recueillis par Milka Tadic, directrice de « Monitor » Monitor : Dix ans ont passé depuis l’organisation de votre première biennale. Quelle comparaison faites-vous entre le Monténégro d’alors et celui d’aujourd’hui ? Petrovic Njegos : Ce n’est plus le Monténégro que j’ai connu il y a dix ans. Bien sûr il y a toujours de gros problèmes mais beaucoup de choses ont changé en mieux. Il me semble que le Monténégro est entré dans une autre vie, une vie plus juste. Moi aussi, depuis que j’ai commencé à venir ici, je vis une autre vie. M. : Qu’est-ce qui a fait changer votre vie ? P.N. : J’ai vécu cinquante ans comme un Français, ayant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous