Monitor

Monténégro : Débalkanisation des Balkans

| |

Il faudrait peut être remarquer qu’une guerre autant traitée par les
médias détermine, logiquement, le caractère multimédia d’un festival de
théâtre d’avant-garde comme le FIAT présenté au public de Podgorica. La
situation de guerre n’est pas la seule explication, l’ambition du
théâtre est de faire concurrence à la vie elle-même.

Le FIAT [1] de cette année (du 12 au 16 mai) aura une forme inhabituelle si, dans cette région, et en ce moment, on peut encore employer le terme " inhabituel ". Sept pièces de sept pays balkaniques vont être jouées le 13 mai, chacune dans son théâtre d’origine. A cette occasion, avant le début des spectacles, sur chacune de ces scènes balkaniques, sera lue une proclamation exposant au public le malheur de cette région et de ce festival. La pièce de DODEST, " Le musée de l’insurrection cycliste au Monténégro ", mise en scène par Milatovic, sera jouée les autres jours du festival. Le troisième jour du festival, le festival international du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous