Vijesti

Monténégro : c’est le pouvoir qui tient les rênes du crime organisé

| |

« Crime organisé : un défi pour le développement démocratique du Monténégro ». Voilà l’intitulé de la table ronde organisée début mars par plusieurs ONG monténégrines. Il s’agissait de proposer des solutions pour lutter contre la criminalité qui gangrène les pouvoirs publics et politiques locaux. Invités à débattre, aucun représentant officiel n’est venu. Preuve s’il en fallait que ce fléau est loin d’être réglé dans un État où règne la loi des clans...

Par Mi. Bosković Au Monténégro, il n’y a ni volonté politique des autorités ni suffisamment de conscience civique pour lutter contre le crime organisé. Voilà ce qui a été constaté lors de la table ronde organisée vendredi 5 mars par le Forum 2010. Le thème était : « Crime organisé : un défi pour le développement démocratique du Monténégro ». La condition requise pour combattre ce fléau est de bâtir un système juridique efficace affirment les experts, mais sans volonté politique, cela ne donnera aucun résultat. « Il est inadmissible de sous-estimer le danger du crime organisé et de relativiser ce problème. Il est si grave qu’il peut déstabiliser même des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous