Monténégro : la « bataille » du baptistère de l’Île aux Fleurs

| |

C’est un petit baptistère en béton, édifié sans autorisation par l’Église orthodoxe serbe sur le quai de l’Île aux Fleurs, dans les Bouches de Kotor, que les autorités veulent détruire. Les fidèles se sont mobilisés, dénonçant l’indignation sélective de l’État, qui laisse fleurir les constructions illégales sur tout le littoral...

Traduit par Persa Aligrudić La tentative de destruction du baptistère du monastère serbe orthodoxe de l’Archange Saint Michel à Prevlaka, près de Tivat, ordonnée par le ministère du Développement durable et du tourisme, a échoué. Il était 4 heures du matin, mardi, quand des vedettes de la police ont accosté sur le flanc sud de l’Ile aux fleurs, tandis que des dizaines d’hommes des unités spéciales en tenue anti-émeute prenaient position sur la rive. Les fidèles, qui avaient passé la nuit sur le quai, les attendaient de pied ferme. La police a appelé les dignitaires religieux et les citoyens rassemblés autour du baptistère à se disperser, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous