Monitor

Monténégro : Anniversaire de "la guerre pour la paix"

| |

Ceux qui ont appelé à une guerre à laquelle le Monténégro "n’a pas
participé"
se vantent aujourd’hui d’avoir maintenu la paix, oubliant les centaines de
morts et les milliers de blessés des deux côtés.

Par Branko Vojicic Le lendemain de la fameuse proclamation "du premier Etat écologique au monde", à Zabljak le 20 septembre 1991, les réservistes monténégrins ont é té envoyés hors de la République sous prétexte de défendre les relations internationales en Herzégovine. En réalité, leur tâche était d’établir, sur la rivière Neretva, de nouvelles frontières pour la Grande Serbie. « Notre parti a soutenu l’un et l’autre [la guerre et l’Etat écologique] », se vantait Momir Bulatovic, président du Parti démocratique des socialistes (DPS) à l’époque, à Zabljak lors de la campagne électorale d’octobre 1996. Par cette déclaration, Bulatovic (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous