Koha Ditore

Monde albanais : la Suisse, le football et les « traîtres à la patrie »

| |

Les cinq joueurs originaires du Kosovo qui jouent pour l’équipe nationale suisse de football sont parfois considérés dans le monde albanais comme des « traitres à la patrie ». Pour le journaliste Halil Matoshi du quotidien Koha Ditore, ces attaques sont infondées, car les identités sont multiples et un État moderne ne peut se construire que sur la réunion des volontés et des solidarités citoyennes.

Par Halil Matoshi Lorik Cana et le « Shaq » (diminutif affectif qu’ont donné les supporters suisses à Xherdan Shaqiri, joueur du Bayern Munich et de l’équipe nationale suisse) sont de bons professionnels, il faut leur dire bravo. Et, par dessus tout, respecter leurs choix professionnels : où et quand, pour qui et comment ils veulent jouer au football. Malheureusement, derrière le football se cache souvent un fantôme nommé politique, et celui-ci gâche la beauté du sport. Le premier à allumer la mèche fut Armand Duka, le Président de la fédération albanaise de football, qui a tout simplement qualifié de « traitres » les garçons originaires du Kosovo (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous