Le Courrier des Balkans

Moldavie : le premier scrutin « ouvert » de l’histoire de la Transnistrie ?

|

Depuis deux décennies, les élections ont toujours été de simples formalités dans la « République moldave de Transnistrie », une entité sécessionniste qui a proclamé son indépendance voici 21 ans. Pour la première fois, Moscou joue contre l’homme fort de Tiraspol, Igor Smirnov, distancé dans les sondages par le nouveau protégé du Kremlin, Anatol Kaminski, actuel président du Soviet Suprême.

Par Jean-Arnault Dérens Il y a pléthore de candidats pour les élections présidentielles de ce 11 décembre : pas moins de six prétendants sont sur la ligne de départ, du jamais vu en République moldave de Transnistrie. Retrouvez notre dossier : Élections présidentielles en Transnistrie : Moscou contre le clan Smirnov ? Selon les sondages, le président sortant, Igor Smirnov, n’arriverait qu’en deuxième position derrière l’actuel président du Soviet suprême, le Parlement de la République. Anatol Kaminski jouit en effet du soutien ouvert de Moscou. Il semble même que la Russie a tout fait pour essayer de convaincre Igor Smirnov (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous