Le Courrier des Balkans

Moldavie : le maire de Chişinău répond aux accusations de Vladimir Voronine

| |

Vice-président du Parti libéral, maire de Chişinău depuis 2007, Dorin Chirtoacă, répond aux accusations du régime de Vladimir Voronine, qui dénonce les responsabilités de l’opposition dans les violentes manifestations qui ont suivi les élections. Pour ce jeune espoir de l’opposition moldave, âgé de 31 ans, ancien militant des droits de la personne, les policiers ont directement ourdi le scénario des violences. Dorin Chirtoacă dénonce aussi le régime de « dictature » mis en place par les communistes. Interview exclusive pour Le Courrier des Balkans.

Propos recueillis par Mehdi Chebana Le Courrier des Balkans : Le Président Voronine accuse l’opposition d’avoir orchestré les violentes manifestations du 7 avril. Que lui répondez-vous ? Dorin Chirtoacă : Malheureusement, Vladimir Voronine n’a pas fait qu’accuser l’opposition d’avoir agi contre l’État. Il a aussi accusé l’ensemble de la société. Il a dit que les manifestants étaient des « fascistes », il a qualifie les professeurs d’université de « violeurs d’enfants ». On peut fustiger ceux qui ont commis des actes de vandalisme mais encore faut-il le faire avec les termes appropriés. La vérité, c’est que les communistes se voilent la face. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous