Le Courrier des Balkans

Moldavie : le gouvernement Voronine essaie de fermer les frontières avec la Roumanie

| |

Depuis les violentes manifestations de mardi, le gouvernement moldave a partiellement fermé les frontières du pays : les journalistes étrangers sont massivement refoulés, ainsi que tous les ressortissants roumains - Chişinău accusant Bucarest d’avoir fomenté les troubles. De nouvelles manifestations sont prévues vendredi et samedi. Notre envoyé spécial a passé la frontière roumano-moldave en bus, avec des étudiants moldaves, très nombreux en Roumanie, qui rentrent au pays. Au poste frontière d’Oncea-Cahul, les contrôles restent légers. Récit.

Par Mehdi Chebana Bien que les frontières moldaves fassent l’objet de contrôles drastiques depuis les violentes manifestations qui ont touché Chişinău les 7 et 8 avril dernier, des centaines de jeunes Moldaves qui étudient en Roumanie continuent, par cars entiers, de se présenter aux postes frontières de leur pays. Visages fermés, cœurs serrés... Ils étaient 50 au départ de la gare du Nord de Bucarest mercredi soir, bravant les rumeurs sur l’imperméabilité de la frontière moldo-roumaine. « J’ai décidé de tenter le coup parce que je suis inquiète pour ma famille et mon pays », témoigne Maria, stagiaire auprès de la Commission européenne à Bruxelles. « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous