Moldavie : sortir l’État de l’emprise de « l’ancien régime » oligarchique

C’est une petite révolution qui vient d’avoir lieu en Moldavie : grâce à un alignement momentané des planètes géopolitiques Russie-UE-États-Unis, le Parti socialiste « pro-russe » et le bloc ACUM « pro-européen » se sont alliés pour écarter le Parti démocrate de l’oligarque Vlad Plahotniuc du pouvoir. Le nouveau gouvernement hétéroclite dirigée par Maia Sandu veut maintenant libérer les institutions capturées par le clan du milliardaire, à commencer par la justice.

L’ouvrage de référence : Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie Par Matei Cazacu et Nicolas Trifon, Paris, Non Lieu, septembre 2010, 25 euros. Quelques dates : 30 novembre 2014 : les socialistes emmenés par Igor Dodon remportent les élections législatives avec 24 sièges contre 21 pour les communistes, 20 pour les démocrates, 19 pour les libéraux démocrates et 13 pour les libéraux. 18 février 2015 : l’homme d’affaires Chiril Gaburici prend la tête d’un gouvernement formé de démocrates libéraux et de démocrates après que son prédécesseur Iurie Leancă a échoué à obtenir l’investiture des députés. 24 février 2015 : création de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous