Moldavie : pourquoi la rue gronde contre le gouvernement

| |

Le gouvernement moldave, accusé de corruption, fait face à une violente contestation populaire. Depuis le printemps, plusieurs rassemblements très suivis ont eu lieu dans la capitale Chișinău à l’initiative de la plateforme citoyenne Dignité et Liberté. Analyse d’une crise politique qui ne parvient pas à éviter la fracture entre pro-russes et pro-européens qui divise tant la Moldavie.

Par Nicolas Trifon Après le 5 avril, le 3 mai et le 7 juin, ce dimanche 6 septembre plusieurs dizaines de milliers de Moldaves ont participé à un grand rassemblement contre la corruption. Ils conspuaient le gouvernement et exigeaient la démission du président de la République, la dissolution du Parlement, de nouvelles élections, etc. Ces manifestants répondaient à l’appel de la plateforme Dignité et liberté (DA) une structure fondée le 24 février 2015 qui se veut ouverte, non affiliée politiquement. Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout et déployer une stratégie politique ? Voilà ce que répond Igor Boţan, l’un des fondateurs de DA : « Je suis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous