Le Courrier des Balkans

Moldavie : crise à tous les étages

| |

Enième chapitre d’une crise politique en profondeur : le président de l’Assemblée a été démis de ces fonctions par un vote de défiance des parlementaires. Les partis pro-européens, qui disposent d’une infime majorité, doivent désormais réorganiser leur coalition ou convoquer des élections anticipées.

Par Matei Martin Avec Timpul et Evenimentul zilei) — L’Assemblée nationale moldave n’a plus de président. Marian Lupu, leader du Parti démocrate qui exerçait cette fonction, a été démis par un vote de la chambre basse en fin de semaine dernière, suite à une motion déposée par le Parti Communiste. « La situation est fort dangereuse, car le Parlement n’est plus fonctionnel. Mes collèges n’ont pas pensé à ce qu’ils ont fait », a réagi Marian Lupu. Retrouvez notre dossier : Crise politique sans fin en Moldavie La destitution du président par le Parlement exige un vote des deux tiers des membres, soit au moins 67 voix. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous