IWPR

Moldavie : Chisinau et Bucarest règlent leurs comptes

| |

Bucarest s’oppose à ce que son voisin moldave retourne dans le giron de Moscou. Une querelle diplomatique vient d’éclater entre Bucarest et Chisinau au sujet de propositions visant à ramener Chisinau dans la sphère d’influence russe. À la suite d’échanges de mots vifs, il y a eu expulsions de diplomates. Au début du mois, la Moldavie a expulsé l’attaché militaire roumain et la Roumanie a renvoyé le premier secrétaire de l’ambassade moldave.

Par Marian Chiriac Le Président moldave, Vladimir Voronin, a accusé la Roumanie de s’ingérer dans les affaires de son pays. « Ils pensent que les gens de Moldavie sont Roumains plutôt que Moldaves, ce qui n’est pas vrai » commentait le Président. L’émotion se développa après l’élection, l’an dernier, d’un gouvernement communiste favorable à l’influence de Moscou, la première république post-soviétique à faire ainsi. Lors de l’élection Vladimir Voronin s’appuya sur le mécontentement populaire au sujet des pénibles réformes de marché. Une des premières décisions du nouveau gouvernement fut de rendre obligatoire l’enseignement du Russe dans les écoles moldaves (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous