Politika

Minorités : les Aroumains de Roumanie toujours en quête de reconnaissance

| |

L’Association des communautés aroumaines de Roumanie revendique la reconnaissance d’une minorité spécifique. Une revendication très mal accueillie à Bucarest, où l’on considère que les Aroumains ne sont qu’une branche de la nation roumaine. Un appel a été récemment lancé pour dénoncer les risques que présenteraient la « création » de cette « nouvelle ethnie ». En jeu : les relations de l’État roumain avec les communautés aroumaines des pays voisins, mais aussi l’identité et l’histoire nationales.

Par Milan Petrović L’agence de presse roumaine Romanian Global News, au ton souvent nationaliste, a relayé, début juillet, un appel désespéré visant à empêcher « le détachement des Roumains des Balkans du giron de la mère-patrie ». La cause de cet appel est le « danger » que représenterait la reconnaissance « d’une nouvelle minorité nationale en Roumanie : les Aroumains ». Cet appel a été lancé par des représentants du Parlement et de diverses structures officielles, telle que l’Académie des sciences. Il vise à « empêcher la création d’une nouvelle ethnie sur le sol roumain ». Les promoteurs de cette « invention » useraient « de tous les arguments (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous