Nova Makedonija

Minorités en Macédoine : pour avoir un emploi public, il faut la carte du parti

| |

Il y a dix ans, les accords d’Ohrid prévoyaient des mécanismes régissant l’accession des membres des minorités nationales aux emplois publics, mais ils ont été dévoyés : ces postes sont réservés aux Albanais - tant pis pour les Turcs, les Rroms ou toutes les autres minorités - et surtout pour les Albanais qui ont la carte du « bon » parti... Le système est d’autant plus pervers que beaucoup de fonctionnaires embauchés sur critères politiques ne vont même pas au travail.

Par Katarina Neskova Les principes constitutionnels et internationaux sur l’égalité des chance face à l’emploi supposent que personne ne puisse être exclu en raison de sa race, de sa couleur de peau, de son sexe, de sa religion, de son âge, de son origine ou de n’importe quel autre critère : il faudra certainement attendre encore longtemps pour qu’une telle règle soit effectivement respectée en Macédoine. Retrouvez notre dossier : Dix ans après les accords d’Ohrid : la Macédoine va-t-elle mieux ? Il y a dix ans, les accords-cadre d’Ohrid ont coloré notre réalité avec le principe nouveau d’une représentation équitable (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous